07 avril 2006

Trop de putes qui baisent mal, se font baiser en échange de flatteries, bassesses laudatives, présence rassurante

Pas assez de salopes, s’abandonnant à leur désir, avouant être soumises à la queue (pour peu qu’elle bande dur et fasse son office, ha, bourreau des cœurs)

Trop de queutards enfilant pour solidifier une image améliorée d’eux-mêmes, bon amant, séduisant

Pas assez de salops, aimant véritablement la femme, lui prodiguant fermeté et tendresse, sans se faire vampiriser par elle

Pas d’amour, jamais. Echange de bons procédés, parfois, Duperie, souvent. Déception toujours

Corps abîmés, jeunes encore pourtant. Déséquilibres mentaux, physiologiques, habitudes alimentaires déplorables, compréhension quasi-nulle des phénomènes psychiques, émotions, pensées.

Je n’ai jamais connu l’orgasme, et crois la chose fréquente pour l’homme, qui se vide en confondant soulagement et plénitude. Si toutes ces connes n’aimaient pas se faire juter dessus ça n’arriverait pas non plus. Ce doit toujours être la faute des filles dans ma tête, la modélisation ne m'agrée sinon pas  faut-il croire. Cela est fortement gênant, et mine mes relations avec les cochonnes potentielles. Comment les enconner, si je ne les estime? elles le ressentent et refusent leur cul maudit alors.

Posté par GroKonar à 03:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires sur Trop de putes qui baisent mal, se font baiser en

    Du style dans l'écriture malgré certains mots inadaptés, et dans l'ensemble c'est pas faux ...

    "Je n’ai jamais connu l’orgasme, et crois la chose fréquente pour l’homme, qui se vide en confondant soulagement et plénitude"

    rares sont les hommes qui l'avouent ...

    Au plaisir

    Posté par Sofystikee, 07 avril 2006 à 03:32 | | Répondre
Nouveau commentaire